Séminaire sur les résultats du programme d'assistance de l'USAID au Maroc pour la période 2004-2009
L'Agence Américaine pour le Développement International (USAID) a présenté le 29 juin 2009 lors d'un séminaire organisé en collaboration avec le Ministère de l'Economie et des Finances (MEF), les résultats de son programme d'assistance au Maroc pour la période 2004-2009.
 
Dans son allocution, le Secrétaire Général du MEF, M.Abdeltif Loudyi, a salué le soutien apporté par l'USAID au Maroc pour appuyer les efforts entrepris en vue d'atteindre un développement économique et social soutenu et durable. Il a par ailleurs, insisté sur l'excellence des relations de partenariat et des liens d'amitié qui ont toujours existé entre le Maroc et les Etats-Unis d'Amérique, et qui se sont consolidées ces dernières années par la signature et la mise en œuvre de deux accords, à savoir l'Accord de libre-échange et l'accord de coopération financière dans le cadre du programme américain d'aide au développement « Millenium Challenge Account ».
 
M.Loudyi a également exprimé le souhait de voir l'enveloppe financière du programme de l'USAID s'accroitre pour atteindre un nouveau palier à la hauteur des ambitions et des multiples opportunités de coopération qui s'offrent aux deux parties.

De son côté, le Chargé d'Affaires par intérim des Etats-Unis au Maroc, a souligné la volonté de son pays de continuer à développer ses relations avec le Royaume et à apporter son soutien à la mise en ?uvre des programmes de développement du gouvernement marocain.

La directrice de l'USAID au Maroc, Mme Monica-Stein-Olson, a pour sa part, affirmé que le Maroc a fait des progrès réguliers, significatifs et substantiels dans la mise en oeuvre des réformes pour la libéralisation de son économie, la démocratisation et la bonne gouvernance. Elle a par ailleurs, précisé que l'USAID a toujours accompagné le Gouvernement marocain dans ses grands chantiers de développement afin de répondre aux besoins prioritaires de la population. Mme Olson qui a exprimé sa grande satisfaction quant aux résultats du programme d'assistance de l'USAID au Maroc pour la période 2004-2009, a annoncé la nouvelle stratégie de son organisation pour 2009-2014; Cette stratégie vise certes, la poursuite des actions déjà entamées mais aussi à mettre en place de nouveaux projets visant notamment à impliquer la jeunesse dans la vie économique et politique.

Dans son programme d'assistance au Maroc portant sur la période 2004-2009, l'USAID est intervenu au niveau de trois domaines : l'éducation et la formation professionnelle, la bonne gouvernance et la croissance économique.

Dans le domaine de l'éducation, l'USAID a apporté son assistance à l'éducation de base et a la formation professionnelle pour l'employabilité des jeunes. Avec le Ministère de l'Education Nationale, l'USAID a développé et testé huit modèles permettant d'opérationnaliser la Charte Nationale de l'Education et de la Formation de 1999. Les modèles concernent, entre autres : la pertinence des apprentissages ; le projet d'établissement et la mobilisation sociale ; les activités parascolaires, l'éducation civique, l'alphabétisation des femmes, l'intégration des technologies de l'information et les Dar Taliba de Qualité.

Dans le domaine de la bonne gouvernance, l'USAID, a soutenu un système transparent de gouvernance encourageant les débats publics. Il a notamment appuyé des projets visant à améliorer l'administration municipale et a mis en place des partenariats entre citoyens et administration permettant des réalisations concrètes, surtout au niveau local. L'USAID a aussi apporté son soutien au renforcement des capacités du Parlement à superviser les finances publiques, à examiner la législation et les politiques, et à engager un dialogue avec les citoyens pour permettre au public de participer davantage aux processus décisionnels.

Dans le domaine de la croissance économique, l'USAID a apporté son appui aux agriculteurs pour leur reconversion dans des cultures de plus grande valeur ajoutée et pour la création d'emplois dans d'autres activités. Il a contribué à améliorer le climat des affaires, à réduire les démarches administratives et à faciliter l'accès aux crédits pour les petites entreprises.

Source :  finances.gov